4,5 sur 5

Fabrication française

069 44 42 44

Guide Pratique Pour Réussir L'hivernage De Votre Piscine | Piscine Ibiza

Guide pratique pour réussir l’hivernage de votre piscine

Lorsque le froid s’installe, il est essentiel de bien préparer sa piscine à affronter l’hiver. Comment hiverner une piscine de manière optimale ? Les différentes étapes du processus d’hivernage permettent à la fois de protéger les équipements et de faciliter la remise en route au printemps. Dans cet article, nous vous donnerons des conseils pratiques pour réussir cette opération cruciale.

Hivernage passif ou actif : quelle méthode choisir ?

Il existe deux types d’hivernage pour une piscine l’hivernage passif et l’hivernage actif. Le choix entre ces deux méthodes dépend principalement de vos besoins et de la météo dans votre région durant l’hiver.

L’hivernage passif

Cette méthode consiste à mettre la piscine totalement en pause durant l’hiver. Elle est recommandée si vous habitez dans une région où le gel est fréquent et persistant ou si vous êtes absent durant plusieurs mois. L’hivernage passif nécessite un peu plus de travail en amont, mais il offre une excellente protection pour tous les équipements.

L’hivernage actif

Contrairement à la méthode précédente, l’hivernage actif consiste à maintenir la circulation de l’eau et le traitement du bassin tout en réduisant leur intensité. Cette technique est idéale dans les régions où le gel est peu fréquent ou si vous souhaitez continuer à utiliser votre piscine durant l’hiver. Elle demande cependant un entretien régulier et une surveillance accrue.

Étape 1 : Procéder à un nettoyage approfondi de la piscine

Quelle que soit la méthode d’hivernage choisie, il est impératif de procéder à un nettoyage complet du bassin avant l’arrivée des premières gelées. Cela inclut le nettoyage des parois et du fond avec une brosse adaptée, ainsi que l’élimination des résidus et débris à l’aide d’une épuisette et d’un aspirateur de piscine. Pour les piscines munies d’un volet roulant, n’oubliez pas de nettoyer ce dernier également.

Le traitement de choc : une étape cruciale

Pour compléter le nettoyage, appliquez un traitement de choc à base de chlore ou de brome, afin d’éliminer efficacement bactéries, algues et autres micro-organismes. Vous pouvez également ajouter un produit spécial hivernage pour limiter le développement des algues pendant la saison froide.

Étape 2 : Contrôler la qualité de l’eau

Avant de mettre en place la bâche de protection, il est crucial de vérifier l’équilibre de l’eau. Mesurez le pH, le taux de désinfectant et l’alcalinité à l’aide d’un testeur ou de bandelettes. Si nécessaire, ajustez les niveaux en ajoutant les produits adaptés.

Étape 3 : Installer une bâche de protection

La mise en place d’une bâche de protection est essentielle pour préserver la qualité de l’eau et protéger les équipements des intempéries. Optez pour une bâche opaque qui empêche la formation d’algues et garde l’eau propre jusqu’à la remise en route au printemps.

Étape 4 : Descendre le niveau d’eau

Pour un hivernage passif, il est recommandé de descendre le niveau d’eau en dessous des buses de refoulement et des skimmers. Cela permet de protéger ces éléments ainsi que les canalisations du gel. Pour un hivernage actif, vous pouvez maintenir un niveau d’eau normal puisque la circulation continue de l’eau réduit les risques de gel.

Étape 5 : Vider les canalisations et le système de filtration

Lors d’un hivernage passif, il est impératif de vider entièrement le circuit de filtration (y compris la pompe, le filtre et les tuyaux) et injecter de l’air pour chasser l’eau résiduelle. Cela évite la formation de glace qui pourrait endommager les équipements. Bouchez ensuite les skimmers et les buses avec des dispositifs spécifiques pour assurer une étanchéité maximale.

Étape 6 : Protéger les équipements et accessoires

Pensez à enlever tous les accessoires amovibles de la piscine (échelle, plongeoir, etc.) et à les stocker dans un endroit sec et abrité. Couvrez également le système de filtration avec une bâche imperméable et isolez les tuyaux pour prévenir les risques de gel.

Conseils supplémentaires pour l’hivernage actif

Dans le cadre d’un hivernage actif, quelques précautions supplémentaires sont à prendre :

  • Maintenez la température de l’eau autour de 12°C pour éviter les variations trop importantes et réduire la consommation énergétique.
  • Réduisez la fréquence de fonctionnement du système de filtration et suivez attentivement les recommandations du fabricant pour assurer une circulation optimale de l’eau.
  • Surveillez régulièrement le niveau d’eau et le taux de désinfectant, surtout en cas de tempêtes et précipitations intenses.
  • Vérifiez régulièrement l’état des joints ou autres éléments susceptibles d’être endommagés par le froid et les intempéries.

En suivant ces conseils pratiques et en adaptant la méthode d’hivernage à votre situation particulière, vous garantissez la protection et la durabilité de votre piscine pendant la période hivernale, tout en assurant une remise en route facilitée à l’arrivée des beaux jours.

Parlez-nous de votre projet

Veuillez remplir ce formulaire afin qu’on puisse vous rappeler et discuter ensemble de votre projet

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.
Nom